Très jeunes, nous sommes confrontés à la question de la suite à donner à notre cursus scolaire et nous sommes amenés à choisir la branche professionnelle qui nous intéresse afin de trouver un emploi. Si le domaine de l’hôtellerie restauration vous intéresse, il existe plusieurs voies pour se former et bénéficier de qualification professionnelle nécessaire pour évoluer dans ce milieu.

La formation dans le secteur de l’hôtellerie restauration

Si vous avez trouvé votre vocation dès votre plus jeune âge, vous pourrez intégrer un lycée hôtelier qui vous permettra de décrocher un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) en hôtellerie ou en cuisine par exemple. L’avantage du CAP c’est qu’il se pratique en alternance, ce qui permet au jeune étudiant d’acquérir des compétences directement au contact de professionnels.

Si vous souhaitez, par la suite, approfondir vos connaissances et rejoindre les bancs des grandes écoles, vous aurez le choix entre :

  • L’école de cuisine parisienne Ferrandi;
  • L’Institut Paul Bocuse;
  • L’école hôtelière de Lausanne.

Il existe ainsi plusieurs formations diplômantes grâce auxquelles vous obtiendrez un titre professionnel vous permettant d’exercer le métier de vos rêves.  En revanche, il est important de rappeler que ces métiers et formations sont à la portée de tous.

Expérience dans les grandes cuisines

Plus qu’une simple passion née dans les cuisines de nos grands-parents – que nous admirions tant – être  cuisinier, pâtissier ou maîtriser les arts culinaires de manière générale sont de véritables vocations.

A la fin de votre parcours de formation en cuisine, vous aurez (en principe) été stagiaire dans les plus grandes tables, les plus grands hôtels et palaces. Vous aurez mis en pratique les connaissances acquises durant la formation restauration qui vous aura été dispensée : en passant des règles de base en matière d’hygiène alimentaire à la réalisation des mets les plus complexes, sans oublier la préparation des produits les plus raffinés.

La validation des acquis par cette équipe de formateurs vous garantira un avenir brillant dans le secteur de l’hôtellerie restauration. Que vous ayez débuté avec un CAP cuisine ou une formation serveur restauration dans une grande école, le perfectionnement de vos compétences culinaires restera toujours un objectif constant tout au long de votre carrière que vous pourrez atteindre dans le cadre de la formation continue.

Autres métiers de la restauration

Si la cuisine représente le moteur même d’un restaurant, il ne faut pas négliger pour autant tous les métiers assurant le bon fonctionnement de l’établissement. Si le secteur de la restauration vous intéresse mais que vous n’avez pas particulièrement envie de vous retrouver derrière les fourneaux, ce bref survol pourra orienter vos choix de formation ; des choix de tendance restauration 2020.

Souvent peu estimée, alors que les boissons représentent une part non négligeable du chiffre d’affaires d’un restaurant, le barman ou la barmaid joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement d’un établissement. La formation BP barman vous ouvrira les portes de cette profession et vous pourrez même participer au prestigieux concours organisé par « The Bartenders society ».

Toujours autour des boissons, le vin reste un incontournable de nos tables françaises. Pour cela, les plus grands restaurants recrutent un expert en sommellerie qui se chargera de la gestion de la cave de l’établissement et qui aura également pour mission de conseiller le client sur son choix.

Si dans un « petit restaurant » ou dans un service de restauration rapide, le serveur est un agent polyvalent, dans les restaurants d’un plus haut standing, les tâches et les responsabilités attribuées au serveur sont bien définies et répondent à une hiérarchie. Ils travaillent en général au côté du maître d’hôtel qui a pour mission d’accueillir le client et d’assurer le bon déroulement du service. Souvent minimisé, le travail du service peut être de:

  • Dresser les tables ;
  • Transmettre les commandes en cuisine ;
  • Servir et débarrasser les tables ;
  • Ranger la salle ;
  • Etc.

Enfin, si toutes ces professions détaillées ci-dessus concernent le travail au front dans un restaurant, il ne faut pas négliger tous les métiers qui se passent en background. À la tête desquels se trouve le management. Le manager d’un restaurant peut être assimilé au directeur de toute entreprise. Il a la charge de diriger son équipe que ce soit en salle ou en cuisine, il s’occupe également de la gestion de stock à moins d’avoir délégué cette tâche (au chef pour les denrées et au sommelier pour la cave par exemple).

Le manager peut être issu d’une formation classique de gestion mais a plus de chance d’accéder au métier s’il a suivi une formation dans une école hôtelière.